Histoire de BORDEAUX


 

 

Capitale mondiale du vin. Inscrite au patrimoine de l'U.N.E.S.C.O. se visite à pieds, en vélo, en petit train,                                                 en calèche ou en tram.
Ville qui a connu son apogée au XVIIIe grâce à ses différents vignobles et à son port.

 

Burdigala a été fondée au IIIe siècle avant J.C. par les bituriges, d'où son nom dés le premier siècle.                  Comme témoignage de cette époque il ne reste que les ruines du Palais Gallien - ancien amphithéâtre.                                     

Au IVe la ville rayonne grâce à son université et à sa vie intellectuelle.

 

 Le Christianisme gagne la cité et Burdigala devient le départ des pèlerins vers Jérusalem.

 

Burdigala, début VIe est pillée par les Vandales qui s'y installent. Puis vint l'invasion par les Vikings

au IXe qui incendient la cité, c'est la fin de la civilisation gallo-romaine.

 

 A la fin du Xe Bordeaux passent aux mains des Ducs de Gascogne, puis entre celles des Ducs de

Poitiers qui deviennent Ducs d'Aquitaine au XIe.                                                                                                              Alienor d'Aquitaine, leur héritière, épouse en 1137 le futur roi Louis VII et 15 ans plus tard                                     Henri Plantagenet, roi d'Angleterre en 1154.

Bordeaux passera sous domination anglaise pendant 300 ans.

 

La vigne dont l'exploitation fût maintenue par le Clergé connaît une belle expansion et participe très

largement aux bénéfices du commerce bordelais (95%). Le roi d'Angleterre protège cet essor et la

domination anglaise se soldera par la reddition de Bordeaux lors de la bataille de Castillon en octobre

1453 qui mettra fin à la guerre de 100 ans.

 

Vers 1460 le Fort du Hâ - le Château Trompette sont construits pour défendre la ville.

 

Milieu du XVIe Bordeaux devient un important centre culturel et un foyer d'Humanisme, Montaigne

y fit ses études.

 

Le Parlement, créé en 1462 recevra grand nombre d'écrivains, penseurs où brille La Boétie.

 

Début XVIIIe naît la Chambre de Commerce qui favorise le commerce du négoce : armement des

navires, constructions navales et commerce triangulaire (Bordeaux/Afrique/Antilles).                                                    A la veille de la révolution Bordeaux est le 1er port de France.

 

La ville s'embellit, se transforme, la vie intellectuelle renaît avec la Fondation de l'Académie et la

présence de Montesquieu.                                                                                                                                                   Sous la révolution, Bordelais et Girondins issus de la classe aisée et intellectuelle tentent de se rebeller

contre le centralisme jacobin de Paris.                                                                                                                               Le commerce bordelais est durement touché pendant la révolution et par le blocus continental sous le 1er Empire.      Il reprendra sous la Restauration.

 

Au XVIIIe Bordeaux s'étendra et s'ouvrira vers le fleuve, de grands travaux sont entrepris :
- Le pont de Pierre ou pont de Napoléon achevé en 1822 relie les 2 rives.
- reprise de la construction navale et création du bassin à flot pour permettre aux bateaux d'accéder avec                      l'activité de la pêche à la morue.

 

Pendant la 1ère et 2éme guerre mondiale l'Assemblée et le Gouvernement s'installent à Bordeaux.                      L'entre deux guerres est marquée par des constructions importantes comme la piscine municipale,

la bourse du Travail et le Stade.        

Sous l'impulsion de Jacques Chaban-Delmas, jeune Maire, de grands travaux vont naître: le quartier

Mériadeck est rasé et remodelé, Bordeaux-Lac et son Hall d'exposition avec ses nombreux hôtels voient le jour.

 

Dans les banlieues s'installent de nombreuses entreprises de technologies nouvelles de pointe.

 

Au XXIe nous voyons l'aménagement des quais, la réhabilitation de hangars sur les bords de Garonne

et l'arrivée du tramway tout ceci réalisé par la dynamique d'Alain Juppé, Maire de Bordeaux.